Hauptinhalt

La lumière de Paris au Kunsthaus

  • 19. September 2018
  • Autor: DS/DT

A l’occasion de l’exposition «Robert Delaunay und Paris» au Kunsthaus Zürich, les élèves de la classe U23 ont profité d’un enseignement croisé en arts plastiques et en langue française. L’histoire de la Ville Lumière de Delaunay et de sa Dame de fer, la tour Eiffel, a eu pour prolongement la thématique de la lumière, des couleurs et du mouvement. Face aux tableaux, les élèves ont lu leurs textes libres écrits en français avant la visite. Ils ont ensuite parcouru l’exposition à la recherche de cercles colorés illustrant la théorie dynamique de la vision des couleurs et du contraste simultané. Des cercles, dont ils ont eu également à interpréter la symbolique à l’ère de l’industrialisation et de la modernité.

«Ma peinture représente deux grands groupements d’anneaux. Au sein de chaque groupement, les anneaux diffèrent les uns des autres par la taille, la couleur et la position. Les couleurs sont vives et me rappellent différentes situations météorologiques. Par exemple, le mélange de bleu foncé et de vert me rappelle un orage. Un rouge orangé me fait penser à un coucher de soleil. Un jaune avec de petits traits blanc me rappelle un jour ensoleillé. Dans un groupement, on trouve un rond divisé en quatre, avec des couleurs qui me rappellent l’hiver, le printemps, l’été et l’automne. Il y a aussi des ronds qui ont des lignes plus foncées, ou plus claires. Il y en a un avec des feuilles et de l’herbe. Un autre cercle du même groupement a aussi de l’herbe. Pour moi, les deux groupements montrent la différence entre l’humanité et la nature. L’humanité est représentée par le groupe aves les cinq ronds additionnels, la nature par le groupement avec les deux cercles additionnels. Les anneaux ne sont pas complétement sur la peinture, on imagine le reste des anneaux en dehors de l’image. Mais on ne sait pas s’ils continuent ou pas.»
Marguerite, U23

«Mon tableau, c‘est comme un tourbillon de couleurs. Il y a plus de rouge, mais il y a beaucoup d’autres couleurs: du bleu ciel, du noir, du vert clair …. et un peu de gris avec une coloration très spéciale. Il y a beaucoup de formes géométriques, surtout des cercles. Les petits cercles sont divisés dans des demi-cercles. Chaque demi-cercle a une autre couleur. Souvent, au milieu du cercle il y a une couleur. Tout autour du cercle il y a un anneau avec une autre couleur. Quand on regarde la peinture, le regard va directement au milieu. Il y a beaucoup de peintures comme cette peinture, mais ce tableau est spécial parce que le style de Robert Delaunay est unique. Mon avis personnel est que la peinture est très joyeuse. J’aime beaucoup le tableau parce que la combinaison des formes et des couleurs est magnifique.»
Nico, U23